Baby party

Il y a quelques semaines, on a reçu un courrier de la PMA. Comme a chaque fois que je vois le logo sur une enveloppe, mon cœur saute un battement. Je pense à nos embryons et j’imagine le pire. Et puis, je me suis rappelée qu’on leur devait des sous et j’ai recommencé à respirer normalement, imaginant la facture à l’intérieur, puis à hyperventiler en pensant au montant de la dite facture…

Sauf qu’à l’intérieur, c’était une invitation à un afternoon tea, pour célébrer les 70 ans de la NHS (notre secu a nous) et les 40 ans de FIV (cocorico, Louise Brown est anglaise !). Et j’ai senti ma gorge se serrer. Moi qui appréhende depuis des mois un éventuel retour en PMA, j’étais extrêmement émue à l’idée d’y aller avec la sangsue. La lettre était très bien formulée, nous invitant à venir partager un moment avec les équipes qui nous ont suivies pendant notre parcours, avec juste une mention à la fin indiquant qu’il y aurait de quoi occuper les enfants. J’imagine quand même qu’elle n’a été envoyée qu’aux ‘succes’ du centre…

Et c’était vendredi dernier. J’ai passé la matinée avec la gorge serrée, les larmes aux yeux, un espèce de trac à la con… Et à l’heure dite, la sangsue et moi avons rejoint Mister Chocolate, qui avait pris sa demi journée car il ne voulait pas manquer ça. A l’entrée, des ballons et une personne qui indiquait aux nombreux couples où garer les poussettes et l’entrée de la ‘baby party’ (à ce moment là, j’ai espéré fort que le courrier n’avait été adressé qu’aux succès…).

Et on s’est retrouvé aux milieux de ces dizaines de couples infertiles, tous ces bébés synthétiques, avec notre miracle à nous dans les bras. On a reconnu quelques têtes (dont un nouveau pote de Mister Chocolate de son groupe de papas du quartier), des infirmières, un médecin… Des infirmières nous ont aussi reconnus. Elles ont aucune idée de ce qui se passe quand on quitte la PMA après l’écho à 7sa, et leurs sourires, à voir tout ce qu’elles ont aidé à créer faisaient chaud au cœur ! L’une d’elles est venue sur sa pause dej, alors qu’elle travaille maintenant dans un autre service. C’est vraiment un métier à part…

Et puis ont commencé les discours. Le chef de service, racontant son parcours, puisqu’il est également patient, et invitant à la fin quiconque voulait dire quelques mots. Une femme a pris la parole, présentant sa fille et remerciant l’équipe qui a rendu tout cela possible, puis un grand-père avec ses petits enfants. A regarder autour de moi, je n’étais pas la seule à avoir les yeux mouillés… J’aurais voulu dire quelque chose, mais j’en aurais été incapable, et puis quoi dire ? Je m’étais déjà trouvée sans mots quand il avait fallu écrire quelque chose pour accompagner le faire part de naissance… J’ai pu échanger quelques mots avec le chef de service, le remercier quand même, d’une voix chevrotante, et ils nous a invité, quand la sangsue serait plus grande, à venir lui montrer les labos, pour lui expliquer d’où il vient. J’avoue que je ne me suis pas encore posée la question de savoir comment on abordera le sujet le moment venu, mais il est fort probable que j’accepte cette invitation !

Bref, je suis sortie de là toute bouleversée. Sachant qu’on pense y remettre les pieds l’année prochaine, ça m’a fait du bien de pouvoir associer quelque chose de positif à cet endroit que j’ai tellement détesté…

Advertisements

En attente de J1

Ça marchait plutôt pas mal avant, il suffisait de poster un article disant que j’attendais désespérément mon J1 pour le voir débarquer, alors je tente ma chance…

La sangsue va avoir 19mois, et j’ai toujours pas eu mon retour de couches… En soit, ça me dérange pas plus que ça non plus, sauf que depuis sa naissance on parle de relancer des essais pour ses 2ans, et je vois arriver l’échéance sans nouvelle de mes cycles…

La sangsue est toujours allaitée, de moins en moins maintenant, et j’imagine bien que c’est ça qui bloque… Sauf que j’ai pas envie d’arrêter… Pour plein de raisons qu’il serait trop long (et sûrement inintéressant) de discuter.

Alors je sais qu’il reste encore 5 mois, que y’a plein d’occasions pour DNLP de les faire tomber au mauvais moment, que de toute façon on est pas à un mois près (surtout qu’il faudrait pas que je tombe enceinte plus tôt (au cas où on soit devenus hyper fertiles) mais voilà, pour une fois, j’aimerais bien voir débarquer mon J1…

On part en long weekend dans 3 semaines, ça tomberait mal donc je compte la dessus !

Celle que je suis devenue – MILK –

J’ai deja du ecrire un article avec plus ou moins le meme titre quand on etait a fond dans les traitements. La conclusion devait etre que j’etais devenue amère, aigrie, incapable de me rejouir du bonheur des autres, au plus mal.

A part ma depression qui va mieux, je crois que la maternite n’a pas change grand chose pour le reste. Je reste amère et aigrie, et alors les grossesses des autres me paraissent toujours insupportables… Continue reading

Game night, ou comment Hollywood nous prend (encore) pour des bêtes de foire

Hier, le cerveau cramé par le soleil, on decide de regarder un film un peu gentillet. On regarde 2-3 bandes annonces et on se decide pour ‘game night’ qui a en plus l’avantage d’etre court (rapport au fait que demain c’est lundi, et qu’on ne peut jamais prevoir a l’avance combien de fois la sangsue va se reveiller dans la nuit…).  Continue reading

Endo et blablabla

Le mois de mars, c’est le mois de communication sur l’endometriose, et ca me fait hyper plaisir de voir que ca en parle un peu partout. Sauf que ca me sort par les yeux les interviews de gyneco qui viennent dire que ca se caractérise par des douleurs pendant les regles ou lors des rapports, ou des témoignages de nanas qui ont reussi a avoir des enfants presque aussi facilement que des PB C1 malgre l’endo.  Continue reading

Joyeuse St Valentin

Il y a 5 ans, pour la St Valentin, Mister Chocolate m’offrait des tests d’ovulation et une robe de grossesse. Je venais d’arrêter la pilule sur un coup de tete, et c’etait sa facon a lui de me dire qu’il etait pret. C’etait une robe d’ete, puisque si tout allait bien, j’aurai deja un ventre rond a ce moment la. Cette robe est restee dans mon placard toutes ces annees, et a ete malgre elle, le symbole de notre infertilite. Continue reading